Perturbateurs endocriniens : qui sont-ils ?

J’en parle souvent en consultation, mais nombreuses sont les femmes qui ne comprennent pas vraiment qui ils sont, où ils se cachent et quels sont leurs impacts sur leur santé. Je vous propose donc quelques réponses dans ce post ! 🧐

Commençons par le début… Un perturbateur endocrinien est une substance, d'origine naturelle ou artificielle, capable de mimer, bloquer ou perturber notre production hormonale (orchestrée par le système endocrinien). Mais du coup, les hormones, à quoi servent-elles ? Et bien ce sont un peu des messagères de l'ombre (tu me vois, tu ne me vois pas...) qui permettent à nos organes de communiquer entre eux. Elles régulent notamment 4 fonctions vitales au sein de notre organisme :

  1. La croissance

  2. La reproduction

  3. La disponibilité énergétique

  4. L'équilibre des fonctions internes

Brouiller le message d'une hormone peut donc avoir de grands impacts !


~


Une liste des composés chimiques reconnus comme perturbateurs endocriniens "avérés" a été établie par l'UE. Vous pouvez retrouver cette liste ici. Des projets sont aussi en cours afin de définir des critères d'identification de perturbateurs endocriniens "présumés" et "suspectés" (projet SNPE2 en France). Parmi les principaux perturbateurs avérés, on retrouve :

  1. Le Bisphénol A (BPA) : capable d'imiter les œstrogènes, on le retrouve dans les emballages plastiques et produits courants tels que les bouteilles de sport, les boites de conserve et canettes en aluminium ou bien même les lentilles ophtalmiques.

  2. Les phtalates : ils ont pour rôles principaux d'assouplir les plastiques et stabiliser les parfums. On les retrouve donc dans tous les produits qui nécessitent sa présence (vous ne regarderez plus votre rideau de douche de la même manière…) ! Ils imitent aussi les œstrogènes et ont un impact sur la production de testostérone et la fonction thyroïdienne.

  3. Les parabènes : l'industrie de la beauté les utilise majoritairement en tant que conservateurs ou antimicrobiens. On les retrouve dans le maquillage, les crèmes, les gels douche, etc. Ils sont particulièrement risqués pour les Femmes enceintes.

Moins connus du grand public, on peut aussi citer : les alkylphénols (pesticides, détergents, etc.), le hydroxyanisol butylé (BHA) et butylhydroxytoluène (BHT), le triclosan, etc. Bref, beaucoup de noms aussi imprononçables que délétères sur l'organisme ! Si vous souhaitez une liste plus détaillée des produits contenants des perturbateurs endocriniens, vous pouvez commencer par faire attention aux produits cités ici.


~


Aujourd'hui, les effets indésirables des perturbateurs endocriniens et leur implication dans un certains nombres de maux a été prouvée :

  • Cancers (seins, ovaires, prostate, etc.)

  • Croissance et développement (fertilité, puberté précoce, etc.)

  • Maladies neuronales (maladie d'Alzheimer)

  • Système immunitaire (augmentation des maladies auto-immunes)

  • Comportement (féminisation)

  • Autres problèmes (obésité, diabète, maladies cardiaques, etc.)

Vous comprendrez donc l'intérêt de le limiter au maximum dans votre quotidien. Et pourquoi je vous en parle que ce soit dans mon programme endométriose, fertilité et cycle. À venir sur mon compte instagram, je vous donnerai quelques astuces pour commencer à limiter les perturbateurs endocriniens chez vous, sans pour autant faire le vide dans vos placards ! Heureusement, ils existent de nombreuses alternatives aux produits qui en contiennent 🤗


~


Et vous, faites-vous attention aux perturbateurs endocriniens dans votre quotidien ? Cette nouvelle semaine (et la Pleine Lune de ce week-end) sont de bonnes occasions pour mettre en place de nouvelles habitudes 🤸‍♀️

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout